French‎ > ‎

Tout Puissants Vénérables Maîtres

postat 21 mai 2012, 05:15 de Loja Athenaeum

Je me lève devant vous, tout droit, en ayant une seule image, celle de “Janus bifrons”.  Devant vous nous, venus d’ailleurs, nous vous apportons le salut fraternel et chaud des frères du territoire Roumain.

Pour nous, les roumains, la Glorieuse France a été non seulement la puissante grand soeur, mais aussi un exemple.

On doit  beaucoup “Au Tigre”, au Grand Jean Clemenceau et aux frères maçons de la France – la reconnaissance de l’unité nationale par le traite de Trianon.

          La maçonnerie de la France a ent un  lourd mot à dire exprimé avec connaissance de cause et avec chaleur.

La résistance en Carpates a été décisive pour la victoire de la bataille de Marne.

Le tribut de la Roumanie a été grand, 850.000 morts, 850.000 de veuves de guerre, a peu près de 3 millions d’enfants perdus dans la misère et le désespoir.

La maçonnerie Roumaine s’est montré digne de la confiance que la Grande Loge de France lui a accorde.

On a parcouru l’horreurs des crimes nazis et on a traversé les 45 ans d’occupation soviétique en maintenant la verticalité des colonnes dans des conditions dramatiques ; beaucoup des frères ayant été tues dans les centres d’extermination, etants soumis aux tortures et aux pratiques criminelles qui ne respecte ni même la dignité humaine.

Il y à encore seulement trois nonagénaire.

Parmi eux, le frère Nic Filip, qui a été emprisonne pendant des années, a qui on lui a brise les gambes et les mains.

J’apporte son salut et aussi celui  des  deux frères, qui considèrent que la Grand Loge de France nous a fait un honneur eu nous invitant a cette - dorénavant – historique et mémorable tenue.

C’est un contact que je considère extrêmement important, décisif pour ce qui suit. 

On a été honorés, mais pleins aussi d’un immense reconnaissance fraternelle, a la visite des illustre frères JEAN CLAUDE BOUSQUET, CHARLES B. JAMEUX et BERNARD BERTRY qui ont eu la bienveillance d’assister au déroulement des notre travaux dans une tenue rituelle.

Ce fut un jour mémorable, le soleil sortant des nouages après un           demi-siècle.

Pour nous, les frères de l’Obédience, a été un entière millenium passé  par humiliations, les souffrances, les tortures, la mort, la destruction des familles et le vol des biens acquéris honnêtement par nos  parents et nos grand parents.

On a appris de la constitution de la Confédération des Grandes Loges    Unies d’Europe, a laquelle on a adhère avec la conviction que cette fois encore la      Franc-maçonne sera la pointe de lance pour une Europe qui ne peut constituer une nation, en étant une constellation de cultures qui ont constitues par leur valeur l’idée d’unité de l’Europe, étant conçue aussi en France, par l’abée de Saint Pièrre.

L’écho de l’abominable attentat de Madrid reste et restera dans le coeur des frères du territoire Roumain.

Il constitue un avertissement; “Caïn, pour combien de foie? Reçoit sur les mains le sang d’Abel”. Beni soit cette heure, quand je penche mon front devant Vous, Vénérables Maîtres, Premier et Second Surveillants et devant Vous, ceux qui ornez ces colonnes sacrées, ces colonnes – pour nous tous - sacrées.


J'ai dit!

Viorel Danacu

Grand Metre